6 secrets ancestraux africains pour prendre soin des cheveux crépus, bouclés et frisés
L'entretien au quotidien_Kezako,  Les bienfaits de la nature,  Les bons gestes,  Les huiles,  methode,  Méthode,  Non classé

6 secrets ancestraux africains pour prendre soin de ses cheveux crépus

Tout comme les femmes indiennes avec les poudres ayurvédiques et les femmes Yao avec l’eau de riz, les Africaines possèdent également de nombreux secrets ancestraux dans le soin des cheveux. En effet, ces femmes, notamment celles qui habitent dans des villages les plus reculés, arborent de magnifiques chevelures en bonne santé. L’occidentalisation des cultures, l’esclavage, la colonisation ont changé la façon dont les Africaines entrainaient leurs cheveux. Cependant, beaucoup de rites capillaires africains sont encore pratiqués. Dans cet article vous retrouvez donc six secrets ancestraux africains pour l’entretien des cheveux crépus, bouclés et frisés au quotidien.

1)Une routine capillaire minimaliste

Nous ne sommes pas sans savoir qu’il est inutile de mettre en place une routine capillaire trop compliquée pour prendre soin de nos cheveux, et cela, les Africaines l’ont bien compris depuis des siècles. Prenons le cas des femmes Woodabes au Tchad, dont la routine capillaire consiste uniquement à appliquer du beurre de vache tous les trois jours sur leurs cheveux, faire des coiffures protectrices et à les laver avec du savon toutes les trois semaines (source : Miss Sahel).

Vidéo de Miss Sahel sur les soins capillaires des Wodaabes au Tchad

En conclusion, il s’agit de mettre en place une routine capillaire simple, sans multiplier les étapes, afin de pouvoir s’y tenir sur le long terme.

2)Le savon noir

Très utilisé en Afrique de l’Ouest le savon noir est un excellent nettoyant. Il est utilisé en premier lieu pour la peau mais également pour les cheveux en tant que shampoing. En effet, le savon noir est fabriqué à partir, de beurres végétaux, d’écorces et d’épices. En outre, grâce à ses actifs naturels il permet de nettoyer les cheveux en douceur. Pour en savoir plus sur les bienfaits du savon noir, cliquez ici.

3)Les poudres

Tout comme les indiennes, les africaines utilisent également des poudres pour prendre soin de leurs cheveux ; le henné et le rhassoul chez les marocaines, le chebé chez les tchadiennes, l’ocre rouge chez les Himbas de Namibie ou encore les argiles… Les poudres possèdent des vertus fortifiantes et gainantes. Chez les Arabes Bassaras du Tchad, la poudre de chébé permet alors de garder leurs cheveux lubrifiés afin d’éviter la casse de leur casse depuis leur enfance jusqu’à l’âge adulte (source : Miss Sahel).

Vidéo de Miss Sahel sur le chébé

4)Les huiles végétales et des beurres végétaux

Étant donnée que le sébum a du mal à s’écouler tout au long de la fibre capillaire des cheveux afros à cause de leur forme, ceux-ci ont tendance à être secs. C’est la raison pour laquelle nos cheveux ont besoin d’une constante nutrition. Les africaines ne lésinent donc pas sur l’utilisation de corps gras sur leurs cheveux. L’huile de tournesol au Congo, le beurre de karité au Mali, le beurre de ghee en Éthiopie ou encore les graisses animales comme le beurre de vache ou de boeuf, il est de toute évidence qu’elles enduisent leurs cheveux de corps gras très fréquemment. D’autres huiles végétales issues de la pharmacopée africaine sont également excellentes pour nos cheveux comme les huiles de sésame, de palmiste, de marula, de nigelle, d’avocat, du dattier de désert… Ou encore les beurres comme le beurre de mangue, de cacao

Notre sélection d’huiles végétales et de beurres végétaux ;

L’utilisation quotidienne des huiles végétales et les beurres végétaux fait réellement partie des secrets africains le plus incontournable dans le soin des cheveux naturel.

5)Les plantes et des herbes

Il est indéniable que les femmes africaines sont très proches de la nature. Par conséquent, elles utilisent énormément de plantes et d’herbes pour prendre soin de leurs cheveux comme l’aloe vera, l’hibiscus, les feuilles de baobab, de moringa, de rooibos… Elles utilisent les plantes, plus précisément pour laver et conditionner leur cheveux comme les tchadiennes avec l’ambunu (source : Miss Sahel), ou encore pour réaliser des soins. Les plantes possèdent des vertus hydratantes, assouplissantes et gainantes exceptionnelles pour les cheveux.

6)Les coiffures protectrices

Les Africains, hommes comme femmes, ont toujours accordé une très grande importance à leur coiffure. En effet, les femmes réalisent systématiquement des coiffures protectrices à la fois pour protéger leurs cheveux, mais également pour l’aspect esthétique de celles-ci. Ces coiffures peuvent être des nattes, des tresses collées, des vanilles ou encore des tresses au fil, par exemple. Les tresses au fil permettent d’ailleurs, de garder les cheveux bien souples et bien étirés puisque cette coiffure consiste à enrouler un fil le long de chaque mèche de cheveux.

@pinterest

Connaissez-vous d’autres secrets ancestraux africains pour prendre soin des cheveux crépus, bouclés et frisés ?