Débuter,  Porosité,  Retour au naturel

Comprendre ses cheveux : Parlons de la « porosité »

 

Pourquoi ? 

Parce que connaitre la porosité de vos cheveux vous permet d’avoir une routine capillaire plus adaptée et du coup d’éviter la casse. Aussi parce que lorsque l’on fait une transition notre texture ne cesse d’évoluer et on peut se retrouver avec différentes textures sur la tête. Voilà par exemple ce que je peux perdre après un démêlage à la main et la brosse tangle Teezer (que je trouve top d’ailleurs, pour les textures très frisées et crépues 3C à 4C )
 
 
 
 
 
Bien que la perte de cheveux lors du démêlage soit normale, j’ai tout de même décidé de me pencher sur la question.

Alors voyons un peu ce qu’est la porosité :
La porosité est le terme utilisé pour décrire la capacité ou l’incapacité du cheveu à absorber et maintenir l’eau ou des produits dans le cortex (tige interne du cheveu). Tous les cheveux sont naturellement poreux et absorbent l’eau. Cependant, cette capacité est propre à chaque personne et dépend de la forme et de l’ouverture de la cuticule (surface du cheveu qui est faite d’écailles). Il faut savoir que le temps, l’exposition au vent et au soleil, les colorations et lse traitements chimiques abîment la cuticule. C’est pourquoi, les cheveux qui viennent de pousser sont plus poreux que les cheveux plus anciens. Du coup, plus l’on descend la tige du cheveu plus la porosité augmente.
Quels sont les différents types de porosité :
 
 
1) les cheveux peu poreux
 
En général, ils ont du mal à absorber l’eau et à supporter les traitements chimiques, les écailles étant très serrées. Les cheveux crépus sont en général peu poreux comparés aux cheveux caucasiens ou asiatiques. Les cheveux peu poreux sont assez faciles à gérer mais l’idéal c’est d’avoir des cheveux poreux ET qui encaissent les traitements chimiques.
 
À noter : lorsque le cheveu est chimiquement modifié, il devient beaucoup plus poreux. Aussi, il faut savoir que le PH des produits utilisés et la porosité des cheveux sont intimement liés. Des produits avec un PH faible ou neutre par exemple réduit la porosité des cheveux car ils referment les cuticules. A contrario des produits avec un fort PH augmentent la porosité du cheveu en ouvrant davantage les écailles de la cuticule.
 
2) Les cheveux moyennement poreux
 
C’est l’idéal ! Le must have. En effet, la cuticule est assez souple pour permettre d’absorber une bonne quantité d’humidité et juste assez étroite pour empêcher que l’hydratation ne s’échappe trop. Les cheveux qui ont une porosité moyenne tiennent mieux face aux agressions chimiques. Cependant nous savons que comme dans toute chose l’ABUS tue, donc je conseille une grande modération. Des cures de protéines ponctuelles sont conseillées pour fortifier ce type de cheveux.
 
3) Les cheveux très poreux
 
Comme je vous le disais plus haut, les agressions diverses comme le froid, les traitements chimiques, les colorations, et les shampoings qui contiennent beaucoup de sulfates, rendent les cheveux très poreux. Un cheveu qui a une forte porosité absorbe et retient l’hydratation soit 50% de son poids. Et oui c’est génial hein ?! Euh oui mais il y a un «bémol», les cheveux poreux relâche aussi vite l’hydratation au fur et à mesure qu’ils sèchent. On peut appeler ça l’effet éponge, lorsqu’ils sont mouillés ils sont lourds et gonflent, et quand ils sèchent ils rétrécissent. Il est donc dur de maintenir l’hydratation car le cheveu est dans un cycle de sécheresse vertueuse.
 
Pour tester la porosité de vos cheveux vous avez plusieurs méthodes :
 
Test 1 : lorsque vous faites votre shampoing prêtez attention au temps que vos cheveux prennent pour être complètement trempé et pour absorber l’eau. En général, si vos cheveux sont mouillés facilement, ils sont poreux. S’ils mettent du temps à être totalement mouillés alors, ils sont peu poreux (à noter : que cette méthode est faussée si vous avez appliqué une quantité conséquente d’huile). Aussi, regarder la rapidité à laquelle vos cheveux sèchent. Souvent, les cheveux poreux deviennent secs très rapidement et si c’est le cas contraire, vos cheveux sont peu poreux.
 
Test 2 : Ensuite, il y a celui où vous tenez un cheveu entre votre index et votre pouce, puis vous faites glissés lentement vos doigts le long du cheveu. Et si vous sentez que le cheveu est inégal alors vos cheveux sont moyennement poreux.
 
Test 3 : Après un démêlage, prenez les quelques mèches de cheveux tombés et mettez-les dans un verre d’eau tiède. Si les cheveux coulent en moins d’une minute ou deux, il est très poreux. Plus vite votre cheveu va couler, plus il sera poreux. Si c’est juste une partie du cheveu alors cela peut être dû à une porosité inégale.

 

 
 
 
A vous de faire le test et d’adapter votre routine capillaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *